Votre prochain hiver : avec ou sans rhume ?

chaussettes bonjoursAvez-vous déjà observé à quel point fatigue et stress ouvraient la porte aux rhumes, grippes et autres maux d’hiver !
Petite explication : 
en cas de stress, 2 hormones nous sont d’un grand secours pour réagir : l’adrénaline, surnommée « l’hormone guerrière » : parce qu’elle décuple notre capacité respiratoire et cardiaque, aiguise tous nos sens, bande nos muscles pour nous permettre de « fuir ou combattre » en cas de danger. Très vite, son ami le cortisol vient l’épauler pour gérer les stocks d’énergie du corps, les répartir et les envoyer où c’est nécessaire pour adopter la bonne réaction.

Au même moment, notre cerveau met en veilleuse toutes les fonctions qui ne sont pas indispensables à la gestion de la menace. C’est le cas, par exemple, de la digestion mais aussi du système immunitaire. Le problème actuel de notre société est que nous vivons en permanence sous stress : le stress chronique (beaucoup plus vicieux et toxique que le stress aigu). Quoi que très utiles, nos 2 hormones vont donc se retrouver en « overdose » dans notre organisme, entraînant un épuisement de nos glandes surrénales (lieu de fabrique du cortisol) une dégradation de nos défenses immunitaires (quantitative et qualitative) et la perturbation de notre sommeil (notamment le paradoxal – celui qui nous permet de rêver et donc d’évacuer). Et voilà la porte grande ouverte pour accueillir microbes et virus et tout ce qui passe !

Solution ? Faites-vous masser !

C’est prouvé : Le massage est un outil thérapeutique extrêmement efficace aussi bien sur le plan physique que psychique.

Boostez votre immunité : le profond sentiment de bien-être que procure le massage déclenche l’envoi d’un message de relaxation à l’hypothalamus. Celui-ci commande alors aux glandes surrénales de réduire la production de cortisol et d’adrénaline.

diminuer le taux de cortisol en circulation dans le corps = augmenter nos mécanismes de défense

Ceci a été démontré par une étude menée en 1996 sur des patients sidéens par Gail Ironson et Tiffany Field, à l’université de Miami. Les sujets ont reçu un massage de 45 minutes 5 jours par semaine pendant 1 mois au bout duquel on a mesuré leur taux de lymphocytes NK (alias « cellules tueuses naturelles » ayant un rôle spécifique dans la lutte contre les virus) : non seulement ce taux avait augmenté tandis que ceux de l’adrénaline, de la noradrénaline et du cortisol avaient baissé, mais l’efficacité de ces cellules tueuses avait également été améliorée. L’année suivante, une autre étude menée sur des sujets sains cette fois, confirmait une amplification de l’activité des cellules immunitaires non spécifiques (leucocytes, etc.).

Eliminez les toxines : Un autre effet bénéfique du massage est l’activation du système lymphatique. Ce vaste réseau de canaux et de ganglions sillonnant notre corps est chargé de l’élimination des toxines qu’il produit ou absorbe. Contrairement à la circulation sanguine qui « avance » grâce à la pompe du cœur et son réseau de veines et vaisseaux, la lymphe doit être stimulée pour se déplacer et ainsi évacuer nos déchets. C’est là tout l’intérêt du massage : stimuler la circulation de la lymphe et ainsi contribuer au maintien de la santé.

Retrouvez un sommeil réparateur et gardez votre bonne humeur : le massage permet également d’augmenter les taux de sérotonine et de dopamine, deux neurotransmetteurs impliqués dans la régulation de l’humeur, de la dépression et dans la régulation du sommeil. Or, souvenez-vous, le sommeil, c’est la moitié de la santé.

Alors… pour traverser les frimas de l’hiver et augmenter vos chances de rester en bonne santé, appelez-moi pour fixer vos séances de massage – Réflexologie plantaire, shiatsu ou massage sur chaise –  Et profitez des offres « Abonnement »